Comment faire une demande de taxi conventionné ?

17

A lire en complément : Quel est le meilleur vélo electrique pour femme ?

Si votre santé l’exige, la Caisse d’assurance maladie couvre les frais engagés pour les voyages médicaux jusqu’à concurrence de 100 %. Dans certaines conditions, il est possible de bénéficier du CPAM des frais de transport sous forme de soins médicaux, d’examens médicaux ou de contrôles médicaux. Cela fait partie des frais médicaux remboursés par le CPAM. Notez qu’une procédure spécifique de demande doit être suivie.

Cela peut être dans les transports sanitaires (taxi ambulance), taxi par consentement (ou taxi CPAM, taxi VSL) , transports publics ou même votre propre véhicule.

A lire en complément : Comment choisir un filtre à essence ?

Si vous voulez connaître les cas de transport médical, taux de remboursement CPAM selon les moyens de transport utilisés ou comment remplir et appliquer, consultez le reste de cet article.

Quelles sont les situations de gestion du transport médical ?

Les frais de transport ne sont couverts par le CPAM sur ordonnance médicale que lorsque l’état de santé l’exige . De plus, dans certains cas, une autorisation préalable doit être donnée à un conseiller médical du CPAM pour pouvoir bénéficier du traitement.

Transport sanitaire pris en charge sur prescription d’un médecin simple :

  • Transport associé à l’entrée et/ou à la sortie de l’hospitalisation : la durée et le mode de l’hospitalisation ne sont pas pris en compte. Dans certains cas, le transport pour durcissement thermique peut être exploité
  • Traitement des troubles à long terme (ALD) Transport : La raison du voyage pour des soins ou des études doit être associé à ALD. Pour bénéficier, le patient ne peut pas être en mesure de se déplacer seul
  • Transport lié au traitement d’accidents du travail ou de maladie au travail : le voyage peut être pris en charge ou examen
  • Transport dans une ambulance prolongée ou nécessité d’une surveillance : si l’état de santé exige un poste ou une supervision spécifique, les frais de transport médical sont pris en charge
  • Pour accompagner un enfant de moins de 16 ans ou une personne dont l’état de santé nécessite l’aide d’un tiers : expliquer la nécessité d’un compagnon sur une ordonnance

Transport de santé soutenu avec l’approbation préalable du CPAM :

  • Transport médical sur de longues distances : il doit être à plus de 150 km
  • Transport médical fréquent : pour être considéré comme une série, il doit inclure au moins 4 transports de plus de 50 km de longueur pour une période de 2 mois. En outre, tous les 4 transports doivent être combinés sous le même traitement
  • Transport associé à l’examen réglementaire : rappel d’un examen médical, appel avec un fournisseur d’équipement expert ou agréé (prothèses oculaires et faciales, sous-orthèses, orthoprothèses)
  • Transport par avion ou insertion
  • Transport lié au traitement des enfants et des adolescents : si votre enfant a besoin d’une observation au centre d’action médico-sociale précoce (CAMSP) et au Centre Médical-Psycho-Pédagogique (CMPP), il est possible de bénéficier du soutien du CPAM

Dans tous les cas, si vous avez une prescription médicale pour le transport, mais vous ne vous conformerez pas à l’un des situation, les coûts ne seront pas couverts par la CPAM.

Remarque : Si l’état de santé nécessite un transport médical urgent, la recommandation du médecin peut être effectuée plus tard.

Coupons de transport CPAM : choisissez un taxi contractuel (ou taxi CPAM), un service d’ambulance…

NON, vous ne pouvez pas choisir le mode de transport Pouvons-nous choisir le mode de transport à l’appui du CPAM ? que vous souhaitez utiliser dans les coûts de transport CPAM.

Selon la situation, le médecin considère le moyen de transport le plus approprié à l’état de santé et au niveau de

À cet effet, plusieurs modes de transport sont possibles :

  • Dans une ambulance  : dans ce cas, votre état de santé doit nécessiter une certaine position (couché, semi-couché,…) ou la supervision d’un professionnel. Retrouvez tous les spécialistes sur http://annuairesante.ameli.fr/.
  • Dans le transport assis professionnalisé : dans ce cas, il s’agit d’un véhicule sanitaire léger (VSL) ou d’un taxi avec autorisation. Votre état de santé doit nécessiter une aide au voyage (balle,…) ou accompagner une tierce personne. Si votre médecin vous a prescrit ce type de transport, vous pouvez choisir entre un VSL ou un taxi approuvé (ils doivent avoir un logo bleu sur la fenêtre arrière droite pour obtenir l’approbation de taxi CPAM).
  • Transport en commun ou transport individuel  : Ce mode de transport sera choisi si le médecin détermine que l’état de santé ne exige une surveillance spéciale et qu’ils ne souffrent pas de perte d’autonomie. Si vous avez une licence, dans ce cas, vous pourrez utiliser votre véhicule.

Le médecin détermine le moyen de transport le plus approprié pour votre condition et moins coûteux. Si vous optez pour un taxi sans contrat , CPAM ne sera pas reçu. 100 % du coût sera à vos frais.

Pour connaître les taxis approuvés par CPAM, contactez la Caisse Primaire d’Assurance Malage dépend directement (toutes les coordonnées) ou par téléphone au 36 46 (prix d’appel local). Pour une réponse plus personnalisée, envoyez un e-mail depuis votre compte de messagerie.

Taux de remboursement pour le transport de santé à CPAM

ensemble, le taux de couverture est de 65 % des coûts encourus Quel est le taux de remboursement du CPAM pour le transport pour raison médicale ? Dans l’ dans les limites des tarifs de la sécurité sociale.

Selon le mode de transport médical qui vous est assigné, les méthodes de calcul du montant du remboursement varient :

Transport avec véhicule personnel : retour de kilomètres

Les frais de kilométrage engagés avec un véhicule personnel sont couverts par la Caisse d’assurance maladie au taux de 65 %. Pour cela, le prix par kilomètre est réglé sur commande.

  • 0.30 euros par kilomètre pour 2021

Par exemple  : si vous faites 100km pour aller à la consultation, le retour sera de 65% de 30€ (0,30 x 100).

Remboursement des frais de transport en commun

Les frais de transport public sont remboursés sur la base du prix du billet en fonction du type de voyage utilisé (métro, bus, billet de bus, etc.). Le prix le plus bas sert de référence (deuxième classe pour le train, moins cher pour l’avion,…).

Le remboursement sera remboursé jusqu’à 65 % du prix le moins cher du billet.

Retour des services contractuels de taxi, VSL ou d’ambulance

Quel que soit le transport médical que vous utilisez (taxi approuvé, véhicule sanitaire léger ou service d’ambulance), les frais sont remboursés à 65 % sur la base des tarifs conventionnels utilisés par CPAM.

Si vous utilisez un mode de transport non convenu, les frais encourus dans le cadre du voyage ne seront pas facturés. Par exemple, assurez-vous qu’un taxi est autorisé pour le transport médical (taxis approuvés par la CPAM).

100 % de remboursement du transport CPAM

Remarque : dans certains cas, les frais de voyage sont couverts jusqu’à 100% , qu’il s’agisse d’un taxi, d’un transport VSL, d’un service d’ambulance, de transport en commun ou de son véhicule personnel.

À cette fin, le bénéficiaire doit se trouver dans l’une des situations suivantes :

  • Transport lié au traitement à long terme
  • Transport lié au traitement d’un accident du travail ou d’une maladie
  • professionnel Transport associé au diagnostic et au traitement de la stérilité
  • Transport des femmes enceintes à partir du sixième mois de grossesse et jusqu’à 12 jours après l’accouchement
  • Transport lié à l’hospitalisation du nouveau-né de moins d’un mois
  • Transport d’urgence en cas d’hospitalisation
  • Transport entre 2 établissements de santé ou entre l’établissement et la maison en cas d’hospitalisation à domicile
  • Transport pour la deuxième hospitalisation en lien direct avec la première hospitalisation, au cours de laquelle un acte coûteux a été effectué
  • Transport lorsque l’état d’un patient nécessite des soins plus appropriés dans un autre établissement de santé
  • Transport de personnes du régime alsacien-Moselle (voir ici)
  • Transport de personnes recevant une pension d’invalidité (lire la suite), pension militaire, pension pour veufs handicapés ou veuves,… Le taux d’invalidité doit être supérieur à 66,66%
  • Transport de personnes bénéficiant d’une solidarité mutuelle en matière de santé ou d’une aide médicale d’État (AME)
  • Transport lié à la prise en charge ou au traitement des enfants et des adolescents dans des centres spécialisés tels que le CMPP

Le coût du transport Améli : comment appliquer

Lors de la demande de voyage pour raison médicale au CPAM, il est nécessaire de faire la distinction entre ces demandes, qui ne nécessitent que l’ordonnance d’un médecin du médecin traitant, et celles dont le consentement préalable du CPAM est requis.

Bon de voyage sur ordonnance simple

Certains transport médical est pris en charge par une simple prescription d’un médecin. Il détermine avec vous l’établissement de soins le plus proche, le mode de transport le plus approprié pour votre État et le moins cher. Cependant, si vous optez pour un mode de transport moins cher, il sera traité.

Le médecin doit remplir le formulaire « Prescription médicale pour le transport ». Il doit être complété avant le déplacement (ceci est un exemple. Le formulaire est généralement détenu par un médecin).

Coupons de transport avec approbation préalable du CPAM

Certains modes de transport nécessitent une ordonnance médicale et une entente CPAM. C’est le médecin qui détermine si vous pouvez bénéficier du remboursement

Le médecin doit remplir le formulaire « Demande de consentement préalable ou prescription médicale pour le transport ». Ensuite, envoyez les flux 1 et 2 au service médical de votre Caisse d’assurance maladie . Ils doivent être envoyés au médecin du Conseil de sécurité sociale sur lequel vous comptez.

Si vous ne recevez pas de réponse dans les 15 jours , votre demande de frais de voyage pour raisons médicales sera considérée comme acceptée. En cas de refus, vous recevrez une lettre indiquant comment faire appel de la décision.

Pour approfondir vos recherches, nous vous conseillons de lire un article sur le retour des médicaments alternatifs après ce lien.

Crédit photo : © pixel974 et Ognjeno/Fotolia

4 / 5 ( 3 votes )

vous pourriez aussi aimer