Quelle est la différence entre le boîtier éthanol et la reprogrammation ?

Dans un contexte où le carburant devient de plus en plus cher, il existe des alternatives qui vous permettent de réaliser des économies. C’est le cas par exemple de l’éthanol qui se présente comme un parfait carburant de substitution. Cependant, les moteurs actuels ne sont pas conçus pour rouler à l’éthanol. Pour cela, il sera nécessaire de les conditionner. Cela passe par l’utilisation d’un boîtier éthanol ou la réalisation d’une reprogrammation. Si ces deux processus ont la même finalité, quelles sont leurs différences ? La réponse ici !

Le boîtier éthanol : de quoi s’agit-il ?

Rouler à l’éthanol ne comporte pas que des avantages économiques. Cela permet également de moins polluer l’environnement. Pour fonctionner, le boîtier éthanol est installé entre les injecteurs et le calculateur afin de distribuer le carburant contenant de l’éthanol dans le système.

A voir aussi : Comprendre et préparer le contrôle technique de votre auto ou moto...

Ici, les valves de distribution des injecteurs restent ouvertes le plus longtemps possible sous le contrôle du boîtier. Le but est de favoriser le passage du carburant selon sa composition en éthanol. Ainsi, la combustion est plus optimisée.

Dans l’optique de réduire la pollution liée aux véhicules, il existe des aides qui permettent d’acquérir des boîtiers éthanol. Le dispositif n’oblige pas à rouler exclusivement à l’éthanol (ce qui vous reviendrait cher), mais permet de mélanger ce dernier à d’autres types de carburants.

A voir aussi : La connectivité et l'internet des objets révolutionnent les voitures modernes

En gros, le boîtier éthanol permet de faire entrer le plus de carburant dans le moteur pour en optimiser le fonctionnement. La quantité de mélange qui passe dépend de sa teneur en éthanol. Elle est mesurée avec une sonde conçue à cet effet.

Qu’en est-il de la reprogrammation ?

La reprogrammation est également un moyen qui permet à un moteur à essence d’utiliser de l’éthanol. Par ailleurs, elle n’agit pas sur la quantité de carburant injectée, mais plutôt sur la qualité du mélange air-carburant. Pour faire plus simple, la reprogrammation agit sur les paramètres d’allumage au même titre que la courbe de carburant.

Différence entre boîtier éthanol et reprogrammation : ce que vous devez savoir

boîtier éthanol

Les différences entre le boîtier éthanol et la reprogrammation s’observent sur plusieurs points. Dans un premier temps, il y a une différence au niveau du fonctionnement. Le boîtier éthanol va en principe agir sur la quantité du carburant et optimiser son entrée dans le moteur alors que la reprogrammation s’appuie sur l’amélioration des paramètres d’allumage.

Un autre point de différence concerne l’aspect légal ou non des deux processus. En optant pour le boîtier éthanol, les constructeurs de ce dernier offrent une garantie sur un certain temps. Lorsque vous devez installer ce dispositif sur une Toyota par exemple, la marque ne couvre plus les dommages. Vous perdez ainsi les garanties constructeur. Toutefois, le fabricant de votre boîtier devra vous offrir des garanties pour toute couverture en cas de besoin.

Pour ce qui est de la reprogrammation, vous perdez automatiquement toute garantie. Le mappeur qui s’occupe de la configuration n’en offre aucune. Si vous devez appréhender les choses sous un angle de légalité, l’utilisation des boîtiers est légale contrairement à la reprogrammation.

Il existe également des différences entre les tarifs de mise en place. Les boîtiers éthanol sont onéreux à l’achat. Ils coûtent entre 700 et 1 600 euros. Ce sera sans compter les prix d’installation qui varient selon les cas et peuvent augmenter votre facture à environ 2 000 euros.

Toutefois, il existe des aides régionales permettant de couvrir l’achat de ce type de dispositif, contrairement à une reprogrammation. Même avec ces aides, l’installation d’un boîtier reste plus onéreuse qu’une reprogrammation. Cette dernière coûte entre 400 et 650 euros.

Une différence s’observe également dans le niveau de consommation du carburant à la mise en place de chaque option. Si vous devez choisir la reprogrammation, sachez qu’elle vous permet de réduire votre consommation de carburant de 15 %. Dans le cas d’un boîtier, cette réduction est de l’ordre de 25 %.

On comprend aisément le phénomène du moment où la reprogrammation permet d’optimiser l’utilisation du carburant dans le moteur alors que le boîtier favorise une optimisation de l’apport d’essence pour une parfaite combustion.

Les avantages et les inconvénients du boîtier éthanol

Le boîtier éthanol présente aussi des avantages et des inconvénients que tout conducteur doit connaître avant de l’installer sur son véhicule.

En termes d’avantages, on peut citer la performance du dispositif. Effectivement, le boîtier permet une augmentation de la puissance du moteur allant jusqu’à 10 %. Il offre en outre une réduction significative de la consommation de carburant pouvant aller jusqu’à 25 %.

Le deuxième avantage concerne les économies réalisables avec ce type d’équipement. Le coût à l’installation est certes relativement cher, mais sur le long terme, vous pouvez récupérer cet investissement par les économies faites sur votre budget carburant.

Un troisième avantage majeur est sa compatibilité avec un grand nombre de modèles automobiles (parmi les plus courants) proposés actuellement sur le marché automobile. Ce qui ne laisse aucun automobiliste sans solution pour rouler moins cher ou même gratuitement.

Pourtant, cela n’est pas tout rose, il y a aussi des inconvénients, dont celui lié aux risques encourus par le véhicule après l’installation du boîtier éthanol ; notamment les risques mécaniques tels que l’usure rapide de l’embrayage ou encore le risque d’une casse moteur. Vous devez signaler que certains véhicules ne sont pas compatibles avec un boîtier éthanol.

Effectivement, les voitures essence nécessitent des modifications pour pouvoir être adaptées à ce type d’équipement. Ces modifications peuvent engendrer des coûts supplémentaires qui réduisent la rentabilité du boîtier.

Il y a aussi l’inconvénient financier lié à l’installation et à la maintenance de cet équipement. Les frais relatifs aux entretiens réguliers du dispositif peuvent vite monter en flèche.

Le choix entre un boîtier éthanol et une reprogrammation doit se faire sur plusieurs critères bien définis tels que le modèle de votre voiture, votre budget disponible ainsi que vos habitudes de conduite.

Si vous penchez pour installer un boîtier éthanol, nous recommandons fortement de vous adresser à un installateur professionnel afin qu’il puisse garantir une installation sûre sans risques mécaniques ultérieurs au système ni perte notable en matière d’esthétique automobile.

Les limites de la reprogrammation et comment choisir la meilleure option pour votre véhicule

La reprogrammation, aussi connue sous le nom de ‘chiptuning’, est une méthode alternative pour rouler avec du bioéthanol. Elle consiste à modifier les paramètres électroniques d’un moteur afin qu’il puisse fonctionner avec ce type de carburant.

Les avantages de la reprogrammation incluent notamment une amélioration des performances et une réduction de la consommation de carburant pouvant aller jusqu’à 15 %, soit moins que pour le boîtier éthanol. Certains automobilistes ont rapporté que cette méthode peut entraîner une surchauffe du moteur ainsi qu’une usure prématurée des pièces mécaniques.

Il faut bien s’assurer que l’opération est effectuée par un professionnel expérimenté qui maîtrise parfaitement les subtilités techniques liées au chiptuning.

Il faut noter que contrairement aux boîtiers éthanol, tous les véhicules ne sont pas compatibles avec la reprogrammation. Cette option n’est effectivement envisageable que sur des modèles équipés d’un calculateur programmable (ECU) ou encore un appareil OBD1/OBD2 permettant la mise à jour directement chez le constructeur sans avoir besoin de démonter l’ECU.

Avant tout choix définitif entre ces solutions alternatives (boîtier éthanol ou reprogrammation), nous recommandons vivement d’examiner attentivement votre situation personnelle : modèle précis du véhicule, habitudes de conduite, budget disponible et besoins réels.

Effectivement, pour certains conducteurs qui font peu de kilomètres par an, le coût d’installation peut être plus cher que les économies réalisées sur la consommation de carburant. Pour d’autres conducteurs en revanche qui roulent beaucoup ou vivent dans des villes où l’accès aux pompistes est limité (zone rurale), opter pour ces solutions alternatives peut représenter une solution idéale.

Pensez à bien prendre le temps nécessaire pour étudier votre situation personnelle avant toute prise de décision. Vous pouvez aussi solliciter l’avis d’un professionnel dans ce domaine afin qu’il vous aide à choisir la meilleure option pour votre véhicule.

vous pourriez aussi aimer