Voiture en panne : quels sont les bon réflexes sur la route ?

6

Tomber en panne de voiture sur la route n’arrive pas toujours qu’aux autres. Si cela venait à vous arriver, comment réagiriez-vous ? Que faire pour éviter tout accident ? Qui alerter ?

Signaler votre difficulté aux autres conducteurs

Votre véhicule ne veut plus rien savoir ? Même si vous êtes parvenu à vous arrêter sur le bas-côté, il est essentiel de signaler votre situation aux autres usagers de la route. L’objectif est d’éviter tout accident. Et pour cela, les bons réflexes à adopter dépendent de l’endroit où vous vous situez. Sur route ou sur autoroute, comment procéder ?

A lire également : Comment faire une carte grise pour une vieille mobylette ?

Que faire sur route ?

Sur le réseau routier national, la première chose à faire est d’enclencher immédiatement vos feux de détresse. Vous devez également signaler au plus tôt le danger que représente votre voiture en panne sur le bas-côté. Pour cela, il faut placer le triangle de signalisation à 20 ou 30 mètres en amont de votre véhicule.

Toutefois, pour votre sécurité, pas question de sortir directement sur la route pour aller le positionner. Vous devez au préalable enfiler votre gilet rétro réfléchissant, plus communément appelé gilet jaune ou gilet de sécurité. En toute logique, vous devez en avoir un à portée de main, généralement dans votre boîte à gants.

A lire aussi : Comment faire quand on achète une moto sans carte grise ?

Ce n’est qu’une fois que vous avez enfilé ce gilet rétro réfléchissant que vous pouvez sortir avec beaucoup de prudence de votre véhicule. Marchez le long de la route jusqu’à une distance de 20 ou 30 m de votre véhicule et dépliez votre triangle de signalisation.

Que faire sur autoroute ?

Sur une voie rapide type autoroute, il est essentiel de ne sortir de votre voiture qu’à condition de respecter toutes les règles de sécurité.

Tout d’abord, contrairement au réseau routier national, pas question d’aller placer votre triangle de signalisation sur la chaussée. Cette opération est trop périlleuse et mettrait en danger votre vie de façon inutile.

En revanche, vous devez tous quitter le véhicule pour vous positionner derrière la glissière de sécurité. Si vous devez vous déplacer, par exemple pour trouver une borne orange de secours, ne le faites qu’en restant systématiquement derrière la glissière.

Comment signaler mon problème ?

Bien évidemment, l’étape suivante consiste à trouver un dépanneur. Là encore, la procédure dépend de la route sur laquelle vous vous trouvez.

S’il s’agit du réseau national, la procédure est relativement simple puisqu’il vous suffit d’appeler le dépanneur de votre choix. Grâce aux smartphones et à la géolocalisation, c’est chose facile puisque votre moteur de recherche préféré vous donnera une liste de professionnels du dépannage auto en fonction de votre géolocalisation.

Sur voie rapide ou sur autoroute, la procédure est totalement différente. Une fois derrière les glissières de sécurité, vous devez trouver la borne de secours la plus proche. Le problème, c’est que les fameuses boîtes oranges sont en diminution. Il n’est donc pas impossible que vous n’en trouviez pas facilement. Sachez qu’il existe plusieurs applications mobiles qui remplacent les bornes d’appel d’urgence.

Qui va me dépanner ?

Dès lors que vous n’êtes pas sur une voie rapide ou sur une autoroute, appelez l’assistance de votre assurance auto comme Groupama. Vous serez dépanné rapidement et les frais seront normalement pris en charge.

Si vous n’avez pas souscrit à une telle assistance, vous pouvez contacter n’importe quel dépanneur. Sachez dans ce cas que les tarifs pratiqués ne sont pas encadrés par le législateur et peuvent être assez élevés.

Enfin, sur voie rapide ou sur autoroute, les choses sont totalement différentes. En effet, ne peuvent intervenir que les services d’urgence agréés. En ce qui concerne l’addition, elle risque fort d’être salée.

vous pourriez aussi aimer