Pourquoi désactiver ASR ?

L’ASR (Anti-Slip Regulation), est un système qui permet de réguler l’accélération. Il intervint pour limiter la perte d’adhérence des roues motrices du véhicule. Très utile lors des démarrages et en cas d’accélération, l’ASR permet de limiter les risques de patinage. Par ailleurs, bien que les avantages de ce système soient considérables, il est important de le désactiver par moments. Votre véhicule est équipé de l’ASR ? Découvrez ici les raisons pour lesquelles vous devez le désactiver.

Quelles sont les raisons pour lesquelles vous devez désactiver l’ASR ?

Suivant la marque, le modèle et surtout le type de votre véhicule, l’Anti-Slip Regulation peut être très contraignant. En effet, certaines voitures rencontrent des problèmes dans les descentes lorsque l’ASR est activé. Donc, dans ces situations, il faut le désactiver pour une assurée une bonne tenue de route. Il existe aussi plusieurs autres cas exceptionnels dans lesquels vous devez désactiver l’ASR. Au nombre de ces cas, on distingue la conduite par temps de profonde ou sur un sol mou. Pendant ces moments, le système d’antipatinage vous complique la conduite.

A lire également : Quels sont les véhicules d’occasion les plus vendus ?

En effet, par temps de neige, le système régulant l’accélération pour limiter la perte d’adhérence n’est d’aucune utilité. De même, l’ASR doit être désactivé quand vos pneus sont équipés de chaînes à neige. Lorsque vous avancez ou reculer dans l’optique de libérer le véhicule embourbé, vous devez aussi désactiver l’antipatinage. Sinon, votre véhicule risque d’enfoncer davantage. Pour désactiver l’ASR, il suffit au conducteur de cliquer sur le bouton off. Ce dernier se situe très souvent au niveau du tableau de bord.

Lorsque vous cliquer sur le bouton, un témoin s’allume et affiche un message s’affiche à l’écran. Ce dernier stipule :  » ASR désactivé Attention ! Stabilité directionnelle restreinte « . Cependant, veillez à vérifier par moments que l’ASR est toujours désactivé. En effet, la désactivation de ce dernier est uniquement possible sur 50 km/h sur les véhicules à traction avant. Si vous dépassez les 70 km/h, elle est réactivée de façon automatique. Par ailleurs, l’ASR n’est jamais réactivé de manière automatique sur les véhicules à traction intégrale.

A lire également : Où se procurer des pièces auto d’occasion ?

Quels sont les systèmes ayant une corrélation avec l’ASR ?

Sur la voiture, il existe plusieurs autres systèmes qui présentent une corrélation importante avec l’ASR. Au nombre de ces derniers, on distingue l’ESP et l’ABS. L’ESP (Electronic Stability Program) est aussi un dispositif qui améliore la stabilité de votre véhicule. En effet, son activation peut permettre d’éviter un tonneau en cas de perte de contrôle. Comme l’ASR, il peut être aussi très contraignant en période hivernale. Mais il n’est jamais conseiller de le désactiver. Une seule situation exceptionnelle l’autorise : lorsque votre véhicule est embourbé. Une fois tirés d’affaire, réactivez immédiatement ce dernier.

L’ABS (système Anti-blocage des roues), est une assistance au freinage utilisé sur les véhicules roulants. Ce système permet de limiter le blocage des roues pendant les périodes de freinages intenses. L’ABS est très corrélée avec l’ASR. En effet, lorsque l’ASR est désactivé, il est possible que l’ABS le soit aussi. Pour éviter cela, il est conseillé d’installer sur votre véhicule un connecteur Can Bus. Ce dernier vous permet de paramétrer l’intégralité du système électronique (ASR, ABS, ESP, …) de votre véhicule.

vous pourriez aussi aimer