Comment fonctionne une assurance accident de la vie ?

9

Les accidents de la vie ne sont pas si rares : perte d’un doigt lors d’une séance de bricolage, chute sur un sol glissant, forte brûlure pendant la cuisson… Pour vous protéger de ces accidents de la vie quotidienne, il existe une garantie d’accidents de la vie. Comment ça marche ? Dans quelles conditions ? Nous faisons une mise à jour avec Assurissimo.

Qu’ est-ce que la garantie de durabilité contre les accidents (ATM) et pourquoi devrait-elle être sauvegardée ?

La Garantie sur la Vie Accident (GAV) sert à protéger l’assuré et éventuellement sa famille contre les effets des accidents de la vie quotidienne. L’entreprise d’assurance choisie par l’assuré indemnise la compagnie d’assurance si elle est la victime et responsable de l’accident, ou si la personne responsable de l’accident n’a pas été identifiée.

A découvrir également : Quelles aides financières en cas de décès ?

En France, la garantie de la durabilité des accidents n’est pas obligatoire. Peu de Français choisissent de se protéger contre les accidents domestiques avec l’assurance. Plus exactement moins d’un sur trois Français, selon la FFA.

Cependant, les accidents dans la vie quotidienne sont très fréquents. Ils sont la troisième cause de décès en France après le cancer et les maladies cardiovasculaires, selon la FFA.

A lire aussi : Quel est le délai légal pour faire un constat ?

Que couvre exactement la garantie des accidents de la vie ?

Parmi les blessures corporelles généralement couvertes par la garantie sur la vie en cas d’accident figurent celles qui concernent :

  • Brûlures, chutes et empoisonnements
  • Accidents dans les loisirs et les sports
  • Catastrophes naturelles (tempêtes, avalanches, tremblements de terre…) ou catastrophes technologiques (effondrement des magasins…)
  • Attaques ou attaques

Cependant, la garantie de durabilité à l’accident ne couvre pas les blessures mineures, telles que les entorses ou les bras cassés, car ils n’entraînent pas d’invalidité ou d’effets secondaires permanents. Les blessures corporelles liées à des accidents de la route ou au travail ne sont pas non plus incluses dans la garantie à vie. Ils sont souvent déjà compensés par des programmes spécifiques. Il convient également de noter que certaines entreprises acceptent de couvrir les sports à risque où la plupart ne le font pas.

GAV : quelle rémunération et sous quelles conditions ?

GAV couvre les accidents dans les pays de l’Union européenne ainsi que la Suisse. Les personnes en dehors de ces zones géographiques sont couvertes si la durée du séjour est inférieure à 3 mois.

seuil d’intervention de l’assureur est calculé sur la base du degré d’invalidité connu également en tant que « invalidité permanente partielle » Le (PPI).

IPP est déterminé par un médecin expert après avoir effectué des soins potentiels. Oui, de sorte que l’invalidité de l’accident n’évolue pas après l’examen. Ce taux varie de 0 à 100 % et détermine le montant de la compensation.

En vertu du contrat de base, l’assureur déclenche une indemnisation lorsque le taux d’incapacité de l’assuré est d’au moins 30 %. Mais certaines compagnies d’assurance fixent ce seuil à 5 %. Plus le seuil est bas, plus le contrat est cher. Mais IPP n’est pas le seul critère de calcul du montant de l’indemnisation. En cas de dommage, la compagnie d’assurance peut également envisager d’éventuelles indemnités de détresse, également appelées « pretium doloris », des dommages esthétiques, des dommages d’agrément, un remboursement à un tiers si la santé du blessé rend sa présence nécessaire, etc…

En cas de décès l’indemnisation assurée peut comprendre le préjudice économique et moral subi par les bénéficiaires. De cette façon, le contrat peut offrir des services d’assistance à la personne, par exemple, avec la mise en œuvre de la garde d’enfants de l’assuré.

Comme pour le risque couvert par l’assurance, le montant de la compensation varie d’une compagnie d’assurance à l’autre. En revanche, l’indemnisation versée au titre de la garantie à vie est limitée. Son montant ne dépasse pas le seuil fixé par l’entreprise d’assurance choisie par l’assuré. Et ce dernier ne peut pas être inférieur à 1 000 000€. Rémunération limitée

Certains assureurs, tels que Groupama pour invalidité permanente grave, indemnise la victime jusqu’à 2 millions d’euros.

Étiquette GAV En 2000, la Fédération Française des Sociétés d’Assurances (FFSA) a créé le label GAV pour aider les individus à mieux comprendre ce en option, mais en même temps une garantie très utile.

Vous pouvez donc choisir de vous adresser à un produit d’assurance désigné GAV pour conclure un contrat qui garantit une base minimale de prestations, par exemple :

  • Limite d’âge d’adhésion d’au moins 65 ans
  • Limite minimale de garantie de 1 million d’euros
  • Seuil d’intervention de 30% IPP

Pour en savoir plus sur la garantie vie, communiquez avec votre courtier d’assurance. Les experts Assurissimo vous guideront vers une garantie personnalisée.

Lire aussi :

Sports à risque, ça le fait !

vous pourriez aussi aimer